Profil

Profil

Notre mission est d’améliorer le mieux-être de l’humanité par l’octroi de bourses d’études et l’offre d’autres possibilités d’éducation qui favorisent le leadership transformationnel. C’est à cette fin également que nous investissons dans des stratégies fondées sur des données probantes pour lutter contre les changements climatiques, préserver notre environnement naturel et améliorer les résultats en santé.

Notre histoire

En 2007, John et Marcy McCall MacBain créent la Fondation McCall MacBain. Les actifs de la Fondation proviennent des produits de la vente de la compagnie Trader Classified Media, chef de file mondial des publicités par petites annonces et fondée par John McCall MacBain. M. McCall MacBain sera le président-directeur général de Trader de 1987 jusqu’à sa vente, en 2006.

Initialement, la Fondation fonctionne par région. Sa stratégie est de concevoir et d’encourager des pratiques et des politiques modèles dans de multiples champs d’activité, mais toujours dans le but d’améliorer la condition humaine et, surtout, la santé maternelle, l’alphabétisation des adultes et l’atténuation des risques associés aux changements climatiques. Elle accorde ses 20 premières subventions à des organismes dans cinq pays d’Amérique du Nord, d’Europe et d’Afrique.

En Afrique, la Fondation contribue entre autres à la reconstruction à la suite de la longue guerre civile au Liberia. Ses principaux investissements dans ce pays sont destinés à une entreprise à vocation sociale de production d’énergie renouvelable ainsi qu’à la diminution de la mortalité maternelle et infantile grâce à une collaboration avec des organisations sur place, avec qui la Fondation travaille pour renforcer la capacité locale. 

La stratégie de la Fondation est l’objet d’un examen en 2011; il s’agit d’évaluer minutieusement les effets de son action. Les fondateurs concluent à la nécessité d’adapter et de modifier les méthodes, les domaines d’investissement et les activités de la Fondation afin d’optimiser la stabilité et la pérennité à long terme des résultats du travail accompli par le petit nombre d’organisations qui partagent la vision d’un processus autonome et équitable de prise de décisions à l’échelle locale, dans le but de promouvoir une distribution équitable de la santé, de l’éducation et du mieux-être environnemental dans les collectivités visées. La Fondation réoriente donc son champ d’action vers des régions et des domaines dont les fondateurs ont une connaissance directe.

En 2016, à l’aube de sa deuxième décennie d’existence, la Fondation procède à un nouvel examen stratégique. Puisant dans l’expérience, les résultats de la recherche et l’évolution de l’espace philanthropique, la Fondation se restructure et choisit de concentrer ses investissements sur trois domaines : éducation et bourses d’études; changements climatiques et environnement; santé. Elle confirme son engagement envers le Canada, pays de naissance de John et de Marcy McCall MacBain, où tous deux entretiennent d’ailleurs leurs liens les plus étroits et les plus inspirants.

Par son action philanthropique ciblée dans les trois domaines principaux de financement, la Fondation soutient les organisations caritatives partenaires afin d’augmenter et de consolider leur incidence et la portée de leur action. La Fondation est convaincue que, pour obtenir des résultats positifs en éducation, en environnement et en santé, il faut une action concertée d’individus et d’organisations compétents, dévoués et créatifs. À cette fin, elle collabore de près et directement avec ces personnes et ces organisations à la conception d’indicateurs de rendement réalistes et de programmes durables.

Forte de trois décennies d’expérience dans le domaine de l’éducation, la Fondation travaille en outre à cerner et à combler les lacunes dans ce domaine, au Canada en particulier, en créant et en dirigeant ses propres programmes. Ses initiatives actuelles sont les Bourses internationales McCall MacBain, les Bourses MacBain – Niagara Falls et les Bourses McCall – Comté de Huron.

Nos fondateurs

Dr. Marcy McCall MacBain est cofondatrice de la Fondation McCall MacBain, dont elle est également administratrice et vice-présidente. Originaire du comté de Huron, en Ontario, elle s’intéresse à la recherche sur la prise en charge et le traitement efficaces des maladies chroniques et, en particulier à l’application d’un arsenal de méthodes dans le but d’accroître la base de connaissances et de favoriser l’adoption de stratégies d’autogestion de la santé. Après un baccalauréat spécialisé en kinésiologie à l’Université McMaster, à Hamilton (Ontario), Mme McCall MacBain a obtenu une maîtrise en sciences spécialisée dans les politiques sanitaires internationales à la London School of Economics and Political Science (école des sciences économiques et politiques de Londres), puis un doctorat en soins de santé fondés sur des données probantes à l’Université d’Oxford. Elle est également titulaire d’un doctorat honorifique de l’Université Monash.

Mme McCall MacBain a travaillé dans le domaine de la réadaptation des personnes victimes de blessures et de lésions cérébrales à Vancouver et à Toronto avant de s’installer en Europe en 2002. À titre d’agrégée supérieure de recherche au centre de médecine fondée sur des données probantes et au département des sciences de la santé et des soins primaires de l’Université d’Oxford, Mme McCall MacBain supervise les étudiantes et étudiants de la maîtrise en sciences du programme des soins de santé fondés sur des données probantes et travaille à la conception d’outils éducatifs en ligne visant à rendre les soins de santé plus accessibles.

Marcy McCall MacBain a également été consultante bénévole en politiques et en éducation dans le domaine de la santé pour l’Organisation mondiale de la santé à Genève. Son travail portait sur l’adoption de politiques nutritionnelles scolaires pour prévenir l’obésité et autres maladies chroniques. Mme McCall MacBain est membre du Comité de Genève de l’organisme Human Rights Watch et siège au conseil d’administration de B2ten, un organisme de promotion de la culture de l’activité physique chez les jeunes et de l’excellence chez les athlètes olympiques du Canada.

John H. McCall MacBain est cofondateur de la Fondation McCall MacBain, dont il est également administrateur et président. Il a fondé la Trader Classified Media, chef de file mondial des publicités par petites annonces, dont il a été président directeur général depuis sa création, en 1987, jusqu’à sa vente en 2006. Trader était propriétaire de publications et de sites Web de petites annonces dans 23 pays, dont la France, le Canada, la Chine, l’Argentine, la Russie, la Hongrie, le Mexique, l’Italie et l’Espagne.

Originaire de Niagara Falls, en Ontario, M. McCall MacBain est boursier Rhodes. Il est titulaire d’une maîtrise en administration des affaires de la Harvard Business School (école de commerce de Harvard), d’une maîtrise en droit de l’Université d’Oxford et d’un baccalauréat ès arts, spécialité Économie, de l’Université McGill. Cette dernière lui a en outre décerné un grade honorifique, tout comme l’Université d’Ottawa, l’Université Dalhousie et l’Université Brock, au Canada, et l’Université Monash, en Australie.

M. McCall MacBain est président fondateur de la European Climate Foundation (fondation européenne de lutte contre les changements climatiques), président du Conseil consultatif international de la principale de l’Université McGill, membre du Conseil consultatif du Yale Center for Environmental Law and Policy (centre pour le droit et les politiques de l’environnement de l’Université Yale )et associé de la Fondation du Collège Wadham (Université d’Oxford). Il est par ailleurs fondateur du deuxième centenaire du Rhodes Trust (fonds de fiducie Rhodes) à Oxford et administrateur de la Mandela Rhodes Fondation (fondation Mandela Rhodes) à Cape Town. Enfin, John McCall MacBain est officier de l’Ordre du Canada.

Nous sommes persuadés que l’éducation, et les bourses d’études en particulier, peuvent transformer des vies et rendre notre société plus juste, plus saine et plus prospère, au profit de de toutes et tous.

Nous estimons que les changements climatiques constituent le problème le plus pressant pour la planète et qu’il nous incombe à toutes et à tous de le résoudre.

Nous croyons en un système de prestation de soins de santé fondé sur les résultats de la recherche, propice à une utilisation plus rentable des ressources et à une plus grande efficacité des soins.

Conseil d’administration

 

Outre John McCall MacBain, président, et Marcy McCall MacBain, vice-présidente, le conseil d’administration de la Fondation McCall MacBain est formé des personnes suivantes.

Susan Bell est directrice de Susan Bell & Associates, un cabinetde conseils stratégiques qui travaille auprès d’organismes philanthropiques privés et d’organisations sans but lucratif des secteurs environnemental et social. Elle est aussi directrice générale de la Water Funder Initiative, un projet réalisé en collaboration par divers organismes philanthropiques visant la mise en œuvre de solutions prometteuses pour une saine gestion de l’eau, grâce à des investissements stratégiques aux ÉtatsUnis, principalement dans l’ouest. Mme Bell a été vice-présidente de la William and Flora Hewlett Foundation pendant plus de douze ans. Elle y a également été associée principale au secteur énergie et climat, et a contribué à l’implantation de ClimateWorks aux ÉtatsUnis, en Europe, en Chine, en Inde et en Amérique latine. ClimateWorks est un réseau ayant pour mission de réduire les émissions de gaz à effet de serre tout en favorisant la croissance économique. Sa carrière, qui s’est déroulée entre autres à l’Université Stanford, au Sierra Club et à l’Université Northwestern, est riche d’expériences diverses en planification stratégique, en développement et en communication. Diplômée de l’Université Duke, Susan Bell est également vice-présidente de la National Audubon Society et de la Monterey BayAquarium and Water Foundation, en plus de siéger au conseil consultatif de Menlo Park.

George Estey est l’un des administrateurs de la Fondation McCall MacBain. Il est aussi l’un des cadres dirigeants d’Evercore, dont il dirige le volet-conseil au Canada. Avant de se joindre à Evercore, George Etsey a cofondé une firme-conseil canadienne indépendante. Il a également été président directeur général de Goldman Sachs Canada pendant six ans, après avoir occupé plusieurs postes de conseiller en services bancaires aux entreprises à New York, de 1987 à 1999. Il a entrepris sa carrière comme conseiller principal en gestion chez McKinsey & Company. Ses activités dans le secteur non marchand sont principalement axées sur les établissements d’enseignement. Il a d’ailleurs siégé au conseil des gouverneurs de l’Université du Nouveau-Brunswick (UNB) et de Branksome Hall ainsi qu’au Comité consultatif du directeur au Collège du Haut-Canada. M. Etsey est titulaire d’un baccalauréat en sciences spécialisé en génie mécanique de l’UNB et d’une maîtrise en gestion des affaires de l’École de commerce de Harvard. Il vit à Toronto avec son épouse et a quatre enfants.

Jean-François Ducrest est administrateur, secrétaire et conseiller juridique de la Fondation McCall Macbain. Associé du cabinet Ducrest Heggli Avocats LLC, formé à Genève en 2010, M. Ducrest a obtenu son grade en droit à la Faculté de droit de l’Université de Fribourg en 1981 et a été reçu au barreau en 1985. Il est également titulaire d’une maîtrise en droit de l’Université Duke (1990). JeanFrançois Ducrest est membre de l’Ordre des avocats de Genève. Président du Jeune barreau de cette ville de 1994 à 1996, il a été élu au conseil d’administration de l’Ordre des avocats de Genève en 2004, association dont il a été président de 2008 à 2010. De 2003 à 2010, il a été associé du cabinet Borel & Barbey, à Genève. Il s’implique dans une gamme d’organisations sans but lucratif dans cette ville.

Robert Fetherstonhaugh est l’un des administrateurs de la Fondation McCall Macbain, et président et directeur d’exploitation de la Corporation d’investissements Belvoir. Il a été directeur de l’exploitation et directeur des investissements pour une grande famille de la Silicon Valley, qu’il a également aidée à établir des stratégies d’action philanthropique. Auparavant, M. Fetherstonhaugh a été président de Claridge Inc., dont il a élaboré les stratégies d’investissement et pour laquelle il a créé le portefeuille Claridge de l’industrie alimentaire. Plus tôt dans sa carrière, il a été vice-président du conseil d’administration et secrétaire général de la Trader Classified Media à Paris et associé de la firme KPMG. M. Fetherstonhaugh est comptable agréé et titulaire d’un baccalauréat en administration des affaires de l’Université McGill.

Robert Fetherstonhaugh siège au Conseil consultatif international de la Faculté de gestion Desautels de l’Université McGill et aux conseils d’administration respectifs de la Fondation McConnell, de la Fiducie du Nunavut et de l’Environmental Working Group (groupe de travail écologique) à Washington D.C. et San Francisco. Il est fondateur et membre du conseil d’administration de AppDirect, fournisseur de solutions d’infonuagique de San Francisco. En 2002, M. Fetherstonhaugh a créé avec Marc Balevi l’organisme Canada Cycles for Kids pendant une traversée du Canada à vélo visant à recueillir des fonds pour la fondation Rêves d’enfants.

Staff

Franca Gucciardi est directrice générale de la Fondation McCall MacBain. Elle a occupé un poste semblable pendant 13 ans à la Fondation Boursiers Loran. Cet organisme caritatif, qui a choisi Mme Gucciardi comme première boursière Loraon 1990, découvre de jeunes Canadiennes et Canadiens d’exception, qui font preuve de force de caractère, d’une volonté de servir la collectivité et de leadership, et finance leurs études dans des universités canadiennes. AU cours de son mandat de directrice générale, Mme Gucciardi y a recueilli plus de 50 millions de dollars et a aidé à créer le programme de développement du leadership le plus exhaustif qui soit, au Canada, pour des étudiantes et étudiants de premier cycle, en amorçant ou en revitalisant diverses initiatives, dont le mentorat, des journées de réflexion annuelles dirigées par des pairs, des stages d’été, une expédition d’orientation et la stratégie de relations entre anciens boursiers et boursières. Elle a également fondé et dirigé les Bourses d’excellence du millénaire du Canada. Elle est en outre reconnue comme une spécialiste mondiale des bourses au mérite.

Mme Gucciardi a grandi en Sicile. Arrivée au Canada à l’âge de 11 ans, dans le quartier Jane et Finch, de Toronto, elle a obtenu son diplôme d’études secondaires au C. W. Jefferys Collegiate Institute. Au cours de sa dernière année d’études dans cet établissement, elle a soumis sa candidature aux toutes nouvelles Bourses Loran, à l’instigation de sa conseillère d’orientation, et est devenue la première boursière de l’organisme, en 1990. Cette bourse lui a permis de devenir la première de sa famille à poursuivre des études universitaires. Elle a choisi les sciences politiques et le français et, après un baccalauréat ès arts à l’Université de Waterloo, elle a obtenu une maîtrise en relations internationales de l’Université Carleton. Dès le début de sa carrière, elle a appris les tenants et les aboutissants de la collecte de fonds en travaillant pour Brampton Caledon Community Living, une organisation sans but lucratif qui aide les personnes présentant une déficience intellectuelle à vivre une vie riche et valorisante.

Mme Gucciardi est coprésidente nationale de la Fondation Boursiers Loran; elle est aussi l’une des administratrices d’Enactus. Elle siège à divers conseils consultatifs de l’Université de Waterloo, de l’Université Western et de l’Université de Guelph, et est membre associée de l’International Women’s Forum (forum international des femmes). Elle est titulaire d’un certificat en gouvernance du The Directors College (collège de direction), qui lui a décerné par ailleurs le prix Gil Bennett Gold Standard Governance Award (prix Gil Bennet d’excellence en gouvernance) pour sa contribution exceptionnelle. En 2013, le Diversity Journal l’a inscrite à son palmarès des Women Worth Watching, soit les femmes à la carrière prometteuse. Elle a également reçu le prix Sara Kirke en entrepreneuriat et innovation de l’Alliance canadienne pour les technologies avancées (2015) et le prix du mérite des anciens du baccalauréat ès arts de l’Université de Waterloo (2017). Elle est coauteure, avec Alan Broadbent, de l’ouvrage intitulé « You’re It! Shared Wisdom for Successfully Leading Organizations from Both a Seasoned and a First-Time CEO » (C’est à vous! Conseils d’un chef de direction chevronné et d’une nouvelle directrice).

Natasha Sawh  est à la fois directrice du volet Bourses et subventions et responsable des stratégies en matière d’éducation et de bourses d’études. Elle compte près de vingt ans d’expérience dans les secteurs public, philanthropique et sans but lucratif, dans le domaine de l’enseignement supérieur, des bourses d’études, de la reconnaissance des diplômes et de l’éducation internationale. Avant de se joindre à la Fondation McCall MacBain, Mme Sawh a dirigé le Centre d’information canadien sur les diplômes internationaux au Conseil des ministres de l’Éducation (Canada), où son travail était axé sur la reconnaissance des diplômes et les politiques d’enseignement supérieur. Elle a également dirigé un programme de subventions destinées aux jeunes et aux collectivités de la diaspora pour la Walter and Duncan Gordon Foundation (fondation Walter et Duncan Gordon), ainsi qu’un programme de bourses d’études à l’étranger pour des professionnelles et professionnels en milieu de carrière, en plus de contribuer à la conception et à la mise en œuvre des premières bourses du programme Jane Glassco Northern Fellowships (bourses d’études nordiques Jane Glassco). Auparavant, Natasha Sawh a été directrice, Programmes et activités, à la Fondation Boursiers Loran et a occupé divers postes en recherche stratégique dans des organismes du secteur public concernant, entre autres, l’accessibilité de l’enseignement supérieur. Son engagement bénévole et professionnel l’ont amenée à assumer le rôle de rapporteuse au comité de rédaction de la Convention mondiale sur la reconnaissance des qualifications relatives à l’enseignement supérieur de l’UNESCO. Mme Sawh est titulaire d’un baccalauréat ès arts de l’Université McGill (pour lequel elle a passé un an à l’Université nationale de Singapour dans le cadre d’un échange) ainsi que d’une maîtrise ès arts spécialisée en études sur la mondialisation de l’Université McMaster.

Alexandra Conliffe est directrice du secteur des subventions et de l’apprentissage organisationnel. Elle se spécialise depuis plus de dix ans dans l’élaboration et l’application de programmes et de politiques publiques dans les secteurs public et sans but lucratif, en ce qui concerne notamment l’environnement et le développement mondial. À titre d’analyste principale en matière de politiques à Agriculture et Agroalimentaire Canada, elle a représenté le secteur canadien de l’agriculture comme négociatrice pendant les négociations aux Nations Unies sur les changements climatiques. Dans le cadre de ses études doctorales, elle a étudié sur le terrain les effets des changements climatiques et environnementaux sur les moyens d’existence des collectivités rurales. Avant de se joindre à la Fondation McCallMacBain, Mme Conliffe a été directrice de l’innovation stratégique à l’Institut d’innovation et d’entrepreneuriat Brookfield, et vice-présidente, Exploitation, pour Ingénieurs sans frontières Canada. Elle est titulaire d’un Ph. D. en géographie et d’une maîtrise en sciences (changements climatiques et gestion de l’environnement) de l’Université d’Oxford, où elle a fait ses études comme boursière Rhodes. Elle avait auparavant obtenu un baccalauréat en génie à l’Université McGill, comme boursière Loran. Elle siège d’ailleurs au conseil d’administration de la Faculté de génie de l’Université McGill.

Lindsey Li est gérante des communications et agente de programmes. Elle était auparavant responsable des campagnes et activités de financement et adjointe à la chef de la direction de la Fondation Boursiers Loran. Canadienne de première génération et première de sa famille à obtenir un grade universitaire, Mme Li a grandi dans les Prairies. Elle a obtenu de l’Université d’Ottawa, comme boursière Loran, un diplôme en relations internationales et en études sur la mondialisation. Elle a travaillé en recherche sur les politiques sociales, à Winnipeg, en développement communautaire, à Ezinqeni, en marketing, à Toronto, et à la défense des droits des enfants avec la sénatrice Landon Pearson, au Centre for the Study of Childhood and Children’s Rights (centre de recherche sur l’enfance et les droits des enfants) fondé par la sénatrice, à Ottawa. Mme Li siège au conseil d’administration de deux organismes de services sociaux et est membre du bureau d’un organisme d’action civique.

Claire Foran est agente des subventions et adjointe administrative de la directrice générale. Titulaire d’un baccalauréat ès arts, spécialité communications et études en développement écoconscient de l’Université Concordia, elle a en outre suivi récemment un programme d’études supérieures en communications visuelles dans le domaine de l’environnement au Musée royal de l’Ontario. Pendant ses années d’études à Montréal, Mme Foran a contribué à l’organisation d’une activité visant l’amorce de discussions entre facultés sur les changements climatiques, en plus de travailler avec l’équipe des communications de l’organisation Apathy is Boring, qui encourage les jeunes à une citoyenneté active. Dans le cadre d’un projet récent du Musée royal de l’Ontario, elle a travaillé en partenariat avec des membres de la Première Nation de Tseshaht, sur l’île de Vancouver, visant à connaître et faire connaître leur vision de la conservation des forêts et l’histoire autochtone.

 

 

Président émérite

L’honorable Donald J. Johnston a été administrateur et président de la Fondation McCall MacBain. Fort d’une longue carrière d’avocat et d’homme politique, il a été pendant 10 ans membre du Parlement du Cannada et pendant 10 ans, secrétaire général de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). M. Johnston a étudié les arts et le droit à l’Université McGill, où il a obtenu son diplôme avec médaille d’or. Il a en outre reçu un doctorat honorifique de plusieurs établissements, soit l’université McGill, le Collège King’s, l’Université Bishop’s, l’Université McMaster et l’Université de Bratislava. Il a été fait officier de l’Ordre du Canada en 2008, et le gouvernement de France l’a décoré de la Légion d’honneur. M. Johnston a également reçu les plus grands honneurs conférés à un non-citoyen par les gouvernements de Slovaquie, de Hongrie et de Belgique. L’empereur du Japon lui a décerné le Grand cordon de l’Ordre du Soleil levant.